Pauses épicuriennes

Une vie plus belle que mes rêves – Marilyse TRECOURT

 

91SBSdTSW7L

Lorsque Louise perd son emploi, elle ne peut compter ni sur le soutien de son compagnon, ni sur ses parents et encore moins sur son chat qui empeste la crevette.
Sa confiance en elle, déjà fragile, s’étiole un peu plus.
Seule son amie Claire se réjouit de cette opportunité qui devrait lui permettre de trouver enfin sa voie. Louise se laisse convaincre et décide alors de partir à la recherche de tout ce qui pourrait contribuer à son épanouissement.

Sa quête prend une tournure inattendue le jour où elle découvre en se réveillant un étrange tableau posé sur la table de sa cuisine. Elle ignore qui l’a déposé là, pour quelles raisons, ni même ce qu’il représente.
Elle ignore aussi que ce tableau va la confronter à tout ce qui la terrifie : plonger dans l’inconnu, affronter sa famille et son passé, bouleverser sa vie et révéler celle qu’elle est réellement.

Osera-t-elle se créer une vie plus belle que ses rêves ?

Mon avis

J’ai reçu ce livre pour mon anniversaire en début de mois. Je ne connaissais absolument pas son auteur, cela a donc été de la pure découverte car je ne me serai pas forcément orientée vers lui.  Je sais que la tendance est au livre de développement personnel romancé et je n’adhère pas trop à ce concept. J’ai pourtant lu  » Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » car il y a eu un tel engouement autour de ce livre, je me suis dis que je ratais peut-être quelque chose en ne le lisant pas.

Finalement, je n’avais pas du tout accrochée, c’était à mon sens, bourré de clichés et tout était bien trop beau, bien trop rose, pour que j’accroche.

J’étais donc pleine d’a priori lorsque j’ai commencé cette lecture.

Celle-ci est coupée en deux parties: tout d’abord, nous rencontrons puis suivons le quotidien de Louise, jeune femme qui se retrouve à un croisement de sa vie et qui va devoir faire des choix qui seront déterminants pour son futur. Puis, nous suivons une histoire d’amour dont les personnages sont Raphaël et Marie, deux adolescents qui ont tout à construire.

J’ai été complètement happée par ce roman. Dès que je l’ai commencé, je n’avais qu’une hâte, me replonger dedans le soir. Je me suis profondément attachée au personnage de Louise: je me suis beaucoup retrouvée en elle. Il est très rare que je m’identifie à un personnage. C’est assez perturbant de lire des mots qui auraient pu être dits par soi, de découvrir des pensées et une histoire qui auraient pu être les miennes.  Elle m’a donc beaucoup émue et je l’ai trouvé très forte malgré ce qu’elle pense d’elle-même parfois.

Claire est une petite bulle de champagne, piquante et pétillante, qui apporte le brin de folie qu’il fallait à ce roman. Raphaël est bienveillant et touchant de par son histoire et a su me prendre la main tout le long.

L’écriture de Marilyse Trécourt est fluide : son intrigue est addictive et m’a fait passé un très bon moment de lecture. A la fin du livre sont divulgués quelques conseils orientés coaching/développement personnel. En toute transparence, je ne les ai pas lu.

Finalement, au cours de ma lecture, je n’ai pas trouvé de conseils envahissants, de solutions miracles pour que je sois plus heureuse dans ma tête et dans mon corps: ouf !

Je vous conseille donc cette lecture, pour un bon moment de détente, sans prise de tête, et en compagnie d’une jeune femme formidable prénommée Louise !

signature blog

Publicités
Pauses épicuriennes

Dans la combi de Thomas Pesquet – Marion MONTAIGNE

Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d’un rêve d’enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour… Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour – sa marque de fabrique – le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu’à sa mission dans l’ISS et son retour sur Terre.

Electre_978-2-205-07639-4_9782205076394

Mon avis

J’ai découvert le coup de crayon de Marion MONTAIGNE lorsque j’ai dévoré les 4 volumes de  » Tu mourras moins bête ».

Thomas PESQUET est astronaute. Il a participé à une mission dans l’Espace en 2016 qui a été fortement médiatisée, autant par la presse que par lui-même, sur les réseaux sociaux. Je vous conseille, d’ailleurs de visiter son profil Instagram sur lequel sont publiées des photos absolument incroyables (@thom_astro)

Avec beaucoup d’humour et de pédagogie, Thomas PESQUET raconte son rêve d’enfant, celui d’être astronaute, jusqu’à l’accomplissement de celui-ci, lorsqu’il est enfin choisi pour une mission dans la station spatiale internationale.

montaigneDanslacombidethomaspasquet-4

Il évoque ses études, le concours avec ses épreuves improbables, sa sélection, le début des entraînements,  intenses et ses différentes formations très exigentes, mais également sa mission en 2016. Son parcours est ponctué d’anecdotes hilarantes et mémorables.

Au travers de toutes ses étapes franchies, nous découvrons un homme drôle, déterminé et passionné, qui ne se laissera jamais démotiver malgré les obstacles et les difficultés pour accomplir son rêve.

Cette lecture est enrichissante et absolument passionnante. Je ne connais que peu de choses sur le domaine de l’astronomie et j’ai été captivée par ma lecture tout le long.

Je ne peux que vous la conseiller, si le temps d’une lecture, vous avez envie de vous glisser dans la combi d’un astronaute.

 

Pauses épicuriennes, Zéro déchet

Zéro plastique zéro toxique – Aline GUBRI

Comment adopter un mode de vie écologique quand on n’a pas toujours le temps ni l’argent ?

Vous rêvez de réduire vos déchets, nettoyer votre intérieur sans polluants, fabriquer des cosmétiques sans toxique, moins gaspiller, consommer durable, éthique, recycler, réutiliser ?

Suivez les pas assurés d’Aline Gubri. Voilà trois ans qu’Aline s’est créé un quotidien écologique, économique et bon pour la santé.

Avec ce livre, elle vous fait partager son expérience et sa créativité en proposant des solutions accessibles à tous et facilement adaptables car OUI, il est possible de préserver sa santé et celle de la planète sans se compliquer l’existence ni renoncer au confort de la vie moderne.

Découvrez 101 astuces et fabrications maison à base d’ingrédients simples comment réaliser un film alimentaire lavable choisir des cosmétiques sains et écologiques faire plaisir aux enfants avec une dînette sans plastique, unique au monde recycler des pelures d’agrumes astucieusement fabriquer une éponge inusable à partir de récup déboucher vos canalisations ou dégraisser votre four sans produits toxiques préparer un dentifrice moussant à la menthe dont vous ne pourrez plus vous passer filtrer votre eau du robinet sans perdre les minéraux

Vous allez réduire votre impact environnemental, gagner du temps et de l’argent mais surtout… vous allez vous faire du bien !

dav

Mon avis

Cet ouvrage est celui qui m’a donné le déclic et qui m’a incité à me lancer dans la démarche de limitation de mes déchets.

Le plastique a envahi tous nos espaces, en pleine conscience mais aussi à notre insu.  Le plastique contient des polluants aussi nocifs pour l’environnement que pour notre santé.

Après avoir pris conscience de ce constat, la question a été de savoir quoi ou comment faire pour contrer son usage? Comment pouvons-nous agir?

Aline GUBRI, à travers son blog  » Consommons sainement » ( que je vous conseille d’aller lire 1000 fois) et aujourd’hui avec son livre « Zéro plastique, zéro toxique) divulgue ses astuces pour réduire notre consommation de plastique dans notre quotidien et nous propose plusieurs DIY pour réaliser nous mêmes cosmétiques ou encore produits ménagers.

Ce livre est tout simplement ma bible Zéro déchet. J’ai apprécié l’approche pédagogique d’Aline Gubri, qui propose des solutions sans pour autant vous culpabiliser, adaptées à notre mode de vie en France ( ce qui m’avait géné dans le livre de Béa Johnson  » Zéro déchet », qui selon moi,  avait une vision trop radicale et américaine de la limitation de nos déchets).

C’est un ouvrage ludique, pratique et passionnant, qui nous accompagne pas à pas et qui est à glisser entre toutes les mains.

Foncez!

signature blog

Pauses épicuriennes

Le test ~ Stéphane ALLIX

dav

Lorsque mon père est décédé j’ai placé des objets dans son cercueil.
Je n’en ai parlé à personne.
Puis j’ai interrogé des médiums qui disent communiquer avec les morts.
Découvriront-ils de quels objets il s’agit ?
C’est le test.

Peut-on parler avec les morts ? Des femmes et des hommes le prétendent et en font même profession. Des milliers de gens les consultent. Ces capacités sont-elles réelles ou sont-elles une illusion ?

Pour répondre à ces interrogations, Stéphane Allix a interrogé six médiums. Les résultats sont stupéfiants et confirment ce que révèlent les recherches scientifiques menées sur ce sujet : la vie après la mort est aujourd’hui une hypothèse rationnelle.

Comment devient-on médium ? Est-ce un don ou une malédiction ? Comment décrire ce qui se passe lors de la mort ? Où va-t-on après ? Consulter un médium peut-il aider au processus de deuil ? Comment éviter les charlatans ?

Autant de questions que ce livre aborde, nous entraînant à la découverte d’une réalité à la fois simple et vertigineuse : il est possible de communiquer avec ceux que nous aimons au-delà de la mort.

Mon avis

J’avais déjà lu des ouvrages de ce style par le passé : c’est un genre de lecture que je connais bien.

Je crois en une vie après la mort. J’ai l’intime conviction que l’on ne peut pas vivre autant de choses sur Terre et qu’une fois décédé, il ne reste plus rien: cela est inconcevable pour moi.Ce genre de témoignage ne fait donc que conforter ma foi. Je ne chercherai absolument pas à vous convaincre ici, par le biais de mon avis. Je pense que chacun est libre d’avoir son propre ressenti sur la question, peu importe ses propres convictions.

A travers son expérience, Stéphane ALLIX nous présente six médiums à qui il a proposé un test qui consiste à deviner les objets qu’il a placé dans le cercueil de son père. C’est un test qu’il effectue avec l’accord de son père. En effet, c’est quelque chose qu’ils avaient convenu tous les deux avant le départ de celui-ci. Les expériences s’enchaînent et les retours sont surprenants. Bien entendu, je ne vous dévoile rien ici. Si le sujet vous intéresse, je ne peux que vous en recommander la lecture, d’autant qu’on en apprend aussi plus sur le métier de Médium, sur la naissance de ce don et sur l’au-delà.

Ce livre en confortera certains, en dérangera peut-être d’autres, poussera à la réflexion sûrement.

Il vaut la peine d’être lu, pour l’honnêteté et la rigueur du travail fourni par Stéphane ALLIX, c’est un court volume et le sujet est fort intéressant.

signature blog

Pauses épicuriennes

Mon amie Adèle – Sarah PINBOROUGH

dav

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise… Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

Mon avis

Ca fait quelques temps que je vois ce titre passer sur la blogosphère et être plébiscité par les libraires.  Étant en ce moment dans une phase thriller, je me suis dis que c’était le moment de le découvrir.

Lorsque je l’ai commencé, je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Dès les premiers chapitres, nous comprenons que le livre sera porté par deux voix : celles de Louise et Adèle.  Ce changement de voix intempestif aurait pu rendre cette lecture étourdissante, hors cela n’a pas été le cas pour moi, au contraire. J’avais hâte de passer d’une voix à l’autre pour entrevoir les pensées et les aspirations de chacune des deux femmes. Louise, si fragile au départ, s’éveille au fil des pages en se perdant. Adèle, belle et hypnotique, nous étourdira

L’écriture de Sarah Pinborough est très fluide et a rendu cette lecture addictive voire hypnotique. Le suspens monte crescendo : la folie prend place . Le twist final est dément et imprévisible, en tout cas pour ma part, je ne l’ai pas vu venir.

Je dois avouer, toutefois, qu’il me manque quelque chose pour le coup de coeur. J’aurai aimé aussi entendre  la voix de David, qui je pense, aurait pu apporter une véritable valeur ajoutée à cette échange féminin.  Son personnage semble mis en filigrane alors que les indices dissimulés sur sa personnalité auraient mérités d’être exploités.

Mais ce thriller reste très bon et je le conseille fortement aux amateurs de thriller psychologique. Il y a de la matière et on tombe dedans avec addiction.

signature blog

Pauses épicuriennes

Un clafoutis aux tomates cerises ~ Véronique De Bure

dav

Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d’écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l’hiver, d’événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l’Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches. La liberté de vie et de ton est l’un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait-elle ce qu’elle veut et ce qu’elle peut : regarder pousser ses fleurs, boire du vin blanc avec ses amies, s’amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d’à côté, accueillir pas trop souvent ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, déplier un transat pour se perdre dans les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine…

Un clafoutis aux tomates cerises, le plus joli roman sur le grand âge qui soit, traite sans fard du temps qui passe et dresse le portrait d’une femme qui nous donne envie de vieillir.

Mon avis

Lorsque nous abordons cet ouvrage, nous comprenons dès les premières pages qu’il va s’agir du journal intime, articulé par saisons, d’une vieille dame de 90 ans.

Nous rencontrons alors Jeanne et la découvrons dans son quotidien. Les jours se suivent et se ressemblent, avec quelques facéties de la vie parfois et des rencontres imprévues qui viendront pétiller ses journées.

Si vous cherchez une lecture dynamique, ce n’est pas ce livre qu’il vous faut.

Mais l’écriture de l’auteure apporte à cette lecture beaucoup de tendresse. Avec humour et bienveillance, elle décrit le temps qui passe, la société qui change et les innovations laissant pantoise nos ainés, les amis qui partent et la famille qui veille.

Jeanne est tantôt heureuse de voir ses amies, tantôt stressée lorsqu’elle reçoit ses enfants et ses petits-enfants si énergiques, tantôt mélancolique lorsqu’elles évoquent ses plus beaux souvenirs mais lucide sur ce qui l’attend à présent. Ce sont des sentiments évoqués avec tellement de justesse. J’ai si souvent entendu la petite voix de ma grand-mère, près de mon oreille, en lisant les mots de Véronique De Bure et en ressentant les émotions qu’elle a souhaité nous transmettre à travers eux.

Ce roman contemplatif nous rappelle que le temps passe pour nos enfants, pour nous mais aussi pour eux. Lorsque l’on termine cette lecture, une seule envie survint : celle d’appeler notre mamie et de lui dire à quel point on l’aime, si elle est loin et si elle est là tout près, de courir l’embrasser. Car en Jeanne, sommeillent toutes les grands-mères du monde.

C’est une lecture que je conseille à tous. Pour nous rappeler l’essentiel.

signature blog

Zéro déchet

Mes publications sur l’objectif Zéro Déchet

coquelicot

Si vous suivez mon blog régulièrement, vous vous êtes certainement aperçu que je ne poste plus beaucoup d’articles sur le zéro déchet.

Le fait est qu’aujourd’hui, de nombreux articles, livres, blogs, publient sur le sujet et de nombreux reportages en diffusent les informations essentielles.J’aurai l’impression de rabâcher des éléments déjà connus de tous et de ne rien apporter de nouveau.

Certes, le but est d’échanger sur son évolution mais aujourd’hui, je ne vois pas l’intérêt, par exemple, de vous poster un article sur les cotons lavables puisque c’est un concept qui est maintenant testé et approuvé par beaucoup d’entre nous. Chacun évolue à son rythme et le temps me manque parfois pour les découvertes. Je compte toutefois vous lister les étapes que j’ai franchies dans un prochain article de blog.

J’ai adopté les gestes basiques mais ne suis pas encore dans un zéro déchet suffisamment poussé pour vous apporter des éléments nouveaux ou vous faire part de recherches créatives pour contourner l’émission de déchets.

Cette section sera temporairement mise au second plan sur le blog. Je vous ferai un point ultérieurement  sur l’évolution de ma démarche.

Si celle-ci est sincère, elle prend du temps à se mettre en place et je souhaite prendre mon temps pour faire les choses correctement. Vous retrouverez toutefois, de temps en temps, des tests cosmétiques ou ménagers qui auront un lien avec la limitation de mes déchets. On se retrouve bientôt pour en parler.

Merci pour votre compréhension ! signature blog